Identification d'une pollution type « huile silicone » par Pyrolyse/GCMS

A haute température dans le pyrojecteur, les Polysiloxanes génèrent des cyclosiloxanes (D3 à D30 suivant système analytique). Par exemple, un PolyDiMethylSiloxane ou PMDS va engendrer principalement du Cyclotrisiloxane, hexamethyl- ou D3 ; Cyclotetrasiloxane, octamethyl- ou D4 ; Cyclopentasiloxane, decamethyl- ou D5… etc… Le fait de retrouver ces fragments pyrolytiques traceurs dans le pyrogramme d’un résidu ou d’une pollution, suffit à signer sans doute possible la présence d’une matrice Polysiloxane ou « Silicone ».

Teneur en PP dans un blend PP/SEBS par Pyrolyse/GCMS

La première étape consiste à réaliser une Pyrolyse sur un échantillon de PP ...Lire la suite

Problème de réticulation et de dureté finale sur des composites polyester

Suite à des propriétés mécaniques finales non acceptables sur le matériau composite, ...Lire la suite

Identification Structurale d’un polystyrène par IRTF

Les matrices Polystyrène sont identifiables en IRTF grâce aux bandes relatives ...Lire la suite

Identification Structurale d’une peinture Styréno-Acrylique par Pyrolyse/GCMS

En se fragmentant, les matrices Styréno-Acrylique (par exemple un copolymère [Sty][BuA] ...Lire la suite