Identification d'une pollution type « huile silicone » par Pyrolyse/GCMS

A haute température dans le pyrojecteur, les Polysiloxanes génèrent des cyclosiloxanes (D3 à D30 suivant système analytique). Par exemple, un PolyDiMethylSiloxane ou PMDS va engendrer principalement du Cyclotrisiloxane, hexamethyl- ou D3 ; Cyclotetrasiloxane, octamethyl- ou D4 ; Cyclopentasiloxane, decamethyl- ou D5… etc… Le fait de retrouver ces fragments pyrolytiques traceurs dans le pyrogramme d’un résidu ou d’une pollution, suffit à signer sans doute possible la présence d’une matrice Polysiloxane ou « Silicone ».

Problème de réticulation et de dureté finale sur des composites polyester

Suite à des propriétés mécaniques finales non acceptables sur le matériau composite, ...Lire la suite

Etude comparative suite à des décollements de revêtements époxy sur cuves enterrées

Suite à un décollement de revêtement époxy sur des cuves enterrées, trois axes ...Lire la suite

Mesure des propriétés physico-chimiques par DSC

Technique calorimétrique qui s’intéresse à la mesure des flux de chaleur lors ...Lire la suite

Identification et quantification d'extractibles dans un film de PEHD

L’échantillon est généralement broyé (ou cryobroyé) puis une extraction Solide/Liquide ...Lire la suite