Pyrolyse/GCMS
Au service de la déformulation

Dédiée à l'Identification de structure complexe, elle apporte ses lumières sur l'emploi des divers comonomères, des adjuvants, renseigne sur les squelettes, les réticulants, les greffons ...

Principe de la méthode

L'échantillon est directement injecté dans le four du pyrolyseur (400 à 700°C) au moyen d'une seringue à solide. Instantanément, cela occasionne la fragmentation des macromolécules (polymères) et la volatilisation simple des molécules organiques (adjuvants, solvants, monomères résiduels, pollution…) présentes dans l'échantillon.

Tous ces fragments pyrolytiques et toutes ces molécules volatilisées vont être séparés par la colonne chromatographique, puis identifiés par le détecteur MS (spectrométrie de masse).

La reconnaissance de fragments pyrolytiques « traceurs » et la comparaison à ceux obtenus avec des matrices connues permet l'identification certaine de la (ou des) matrice(s) polymérique(s) de l'échantillon.

Taux de recyclage de RPET par dosage acido-basique

La mise en température (entre 250 et 300°C) des polyesters linéaires comme le ...Lire la suite

Identification Structurale d’une résine Epoxy par Pyrolyse/GCMS

Les résines Epoxy de type DGEBA en se fragmentant donnent des fragments pyrolytiques ...Lire la suite

Identification d'une pollution type « huile silicone » par Pyrolyse/GCMS

A haute température dans le pyrojecteur, les Polysiloxanes génèrent des cyclosiloxanes ...Lire la suite

Applications relatives aux produits liés aux traitements de surfaces

Fonctionnalisation chimique, protection & adhésion ...Lire la suite